Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du août, 2011

Fright Night (1985) - Tom Holland

Le 14 septembre prochain sort Fright Night avec Colin Farrell dans le rôle de Jerry Dandrige, un vampire qui va être démasqué par son jeune voisin. Le bouche à oreille n'est visiblement pas formidable et aux USA, c'est un bide. Mais la sortie prochaine de ce film a été l'occasion pour moi de ressortir le DVD du film original de 1985 ; car Fright Night est un remake de... Fright Night traduit Vampire... Vous avez dit vampire? en France.
Y a t-il une logique dans la production des remakes de films américains? Le but pour les producteurs est clairement de se faire quelques dollars de plus sur le compte d'une oeuvre qui a déjà fonctionné, qui a fait parlé d'elle. On a par exemple des remakes de Psycho (Psychose), King Kong, Night of the living dead (La nuit des morts vivants), Rollerball ou encore The Texas chainsaw massacre (Massacre à la tronçonneuse) ou Cape fear (Les nerfs à vif). Souvent, le film d'origine a été un succès ou a vu sa notoriété augmenter au fi…

Le compagnon de pain

Il y a une dizaine d'années un ami me lançait l'affirmation suivante: "De toute façon internet, ce n'est pas un outil d'érudition". A l'époque, ce n'était pas faux. Aujourd'hui, on ne peut plus dire la même chose. Internet est, entre autres, une base d'information et de culture comme il n'y en avait jamais eu auparavant. Personnellement, je trouve consternant les propos des personnes (personnalités publiques ou non) pointant du doigt internet comme responsable de tous les maux et dérives de la société. Ce sont les mêmes qui fustigeaient et continue de fustiger la télévision ou les films d'horreur.
Mais... Car il y a un "mais"!

Les bases de données, aussi fournies qu'elles le sont et le seront, ne remplaceront jamais le contact humain, les échanges avec les personnes que l'on côtoie physiquement. On peut communiquer avec des amis ou de la famille via MSN par exemple, les rencontrer a une autre saveur. On peut apprendr…

Un mois de blog, les statistiques

Voici maintenant un mois que j'ai ouvert ce blog. En l'ouvrant, je ne savais pas trop ce que ça allait donner et je ne le sais toujours pas vraiment.

Je remercie toutes les personnes qui ont pris le temps de venir lire un ou plusieurs articles. J'espère que la lecture vous a plu.
Mais, chères lectrices et chers lecteurs, qui êtes-vous et qu'est ce qui vous a intéressé? Les statistiques donnent quelques réponses. Alors, qu'est ce que ça donne à ce niveau?
S'il n'est pas étonnant que la France soit en tête des pages vues par pays (206), je suis assez surpris qu'il y en ait 80 pour les Etats-Unis et quand même 10 pour l'Allemagne. En revanche, je m'attendais à plus venant de Belgique (seulement 3) mais pas du tout à ce que des pages soient vu d'Estonie (2) et de Saint-Pierre-et-Miquelon (1).



Mais quelles sont les urls d'origine?

Le trio de tête est tenu par jamesbond-fr.com (bondmaniaque depuis 1988, je participe au forum …

Rise of the Planet of the Apes (2011) - Rupert Wyatt

Qui attendait une nouvelle mouture de La planète des singes? Les premiers films semblent bien loin et le remake de Tim Burton sorti en 2001 n'avait pas fait l'unanimité aussi bien dans la presse que dans le public (personnellement, j'apprécie assez cette version). On pouvait donc légitimement penser que c'en était fini des aventures simiesques au cinéma. Seulement, Hollywood a suffisamment de ressources pour recycler les vieilles histoires pour le meilleur et pour le pire. Et dans le cas de La planète des singes - Les origines, c'est plutôt pour le meilleur.
Je ne savais même pas que ce film allait sortir jusqu'à ce que je vois la première bande-annonce sur Allociné. Une bande-annonce qui m'a donné très envie de découvrir les événements imaginés pour l'occasion et qui ont abouti à la domination des primates sur terre. Je n'ai pas été déçu du voyage, on tient peut-être là le blockbuster de l'été et même de l'année (mais pour l'affirmer, …

Blacksad - Tome 3: Âme rouge

Les aventures de Blacksad sont toujours aussi passionnantes. Ni le fond ni la forme ne faiblissent dans ce 3ème tome, bien au contraire. Le dessin s'est encore amélioré et la structure des cadres est toujours aussi pertinente. Quant à l'histoire, elle s'inscrit encore un peu plus dans la réalité des années 50. Cette fois, c'est dans l'ambiance guerre froide et menace nucléaire qu'est plongé Blacksad.
Alors qu'il sert de garde du corps à une richissime tortue qui passe son temps à jouer dans les salles de jeu de Las Vegas, le chat détective croise le chemin d'une vieille connaissance, un vieux hibou prof de physique nucléaire. Ce dernier fait partie d'un groupe d'intellectuels et artistes de gauche qui se font appeller les 12 apôtres. A peine Blacksad a t-il fait leur connaissance qu'Otero, un membre de ce groupe, se fait assassiner. Alma Mayer, une jolie chatte écrivain, lui demande de retrouver l'assassin.
Bien que les personnages soient …

La locataire (2011) - Antti Jokinen

"Nanar abyssal" pour Studio Ciné Live, "Ennuyeux, inutile et prévisible" pour Mad Movies, la presse n'est pas tendre avec la véritable première production de la mythique HAMMER FILMS récemment ressuscitée. "The resident" d'un certain Antti Jokinen dont c'est le premier film ne mérite pourtant pas toutes les mauvaises critiques qu'on peut lire à son sujet.
Le point fort réside (ah! ah!) dans la mise en scène. La quasi totalité de l'histoire se déroule dans des décors intérieurs qui sont plutôt bien exploités, principalement l'appartement de la locataire à la fois charmant et intrigant. La base de l'intrigue en elle-même est plutôt intéressante même si c'est du déjà-vu. Ici, c'est Juliet (Hilary Swank) qui trouve un très bel appartement à louer à un prix défiant toute concurrence et en prime, Max le propriétaire (Jeffrey Dean Morgan) a tout pour la séduire. Rapidement, elle se sent de moins en moins seule dans son grand ap…

Soldier blue (1970) - Ralph Nelson

Il existe des films dont vous entendez parler depuis des années mais les occasions de les voir sont rares voire inexistantes. Tout le monde vous en dit le plus grand bien, vous en énonce les thèmes, vous en décrit certaines scènes, les plus marquantes mais impossible pour vous de les visionner. Quasiment pas de diffusion tv et quand ils passent enfin, vous les loupez ou alors la chaîne ne fait pas partie de votre offre télévisuelle, ils ne sont pas en location en vidéo club (même si dans les années 80, le choix des films en VHS était plus vaste, nettement plus importante qu'aujourd'hui où l'offre de location DVD est d'une affligeante pauvreté), ils ne sortent pas à l'achat en DVD ou en BLU-RAY. Bref, il faut se contenter de contempler les affiches, les photos d'exploitation, lire et écouter les commentaires de ceux qui les ont vus. Avant, il fallait tomber sur un magazine qui en parlait (Merci principalement à L'Ecran Fantastique, Mad Movies et Impact), mai…