Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du octobre, 2011

Trois mois de blog, les statistiques

Ça va devenir une tradition, le 25 de chaque mois est le jour du bilan mensuel concernant les statistiques.
Depuis son ouverture, le blog totalise 1986 pages vues et pour ce dernier mois 1053 ! Nouveau record !
Par pays, les trois premiers pays visiteurs restent les mêmes : la France est première avec 1471 pages vues, les Etats-Unis deuxième avec 162 et la Belgique troisième avec 71. Le Maroc est entré dans la liste des 10 premiers avec 13 visiteurs ainsi que l'Algérie avec 15 et la Russie. Sont sortis le Japon, la Tunisie et l'Espagne.


www.google.fr est le premier site d'origine, suivi de www.jamesbond-fr.com et www.google.com. www.facebook.fr a été relégué à la cinquième place.

Le top 3 des articles les plus lus sont :
Première place : Mon 11 septembre 2001 avec 765 pages vues. Le score est exceptionnel, le plaçant loin devant les autres. Mais depuis quelques jours, sa moyenne quotidienne a baissé.
Deuxième place : Le Touquet - British week : Week-end James Bond des 8 e…

Balade au château d'Olhain

Le Nord-Pas-de-Calais n'est pas une région composée uniquement de friches minières, de terrils, de gens parlant ch'ti et portés sur la bouteille. Je l'ai toujours dit, Bienvenue chez les ch'tis en a donné une image complètement fausse et dégradante. Quelles qu'aient été les intentions de Dany Boon (et assurément, elles n'étaient pas mauvaises), le Nord-Pas-de-Calais est beaucoup plus riche que ces clichés honteux que la télé poubelle a encore illustré récemment avec son programme de tv réalité "Les ch'tis à Ibiza". Comme n'importe quelle région, il a son histoire, sa géographie, son patrimoine et qui sont plus riches et intéressants que les stéréotypes ici évoqués.

C'est ce que je souhaite un peu illustrer par cet article après une visite du château d'Olhain édifié vers 1200 et qui se trouve à Fresnicourt-le-Dolmen dans le pays de l'Artois. Pas de terrils en vue et la jeune femme qui nous accueille ne parle pas ch'ti et n'…

The thing (1982) - John Carpenter

Le 29 août dernier, je mettais en ligne un article à propos de Fright night, le film de Tom Holland dont le remake sortait deux semaines plus tard. Le 15 septembre, je m'interrogeais sur la pertinence de la sortie consécutives de deux nouvelles adaptations de La guerre des boutons. Cette fois, c'est le The thing de John Carpenter qui fait l'objet d'un remake sorti le 12 octobre dernier. Enfin, c'est plus subtil que ça, on parle de prequel c'est-à-dire une histoire qui se situe avant les événements du film de Carpenter. Néanmoins, à lire les commentaires et avis, beaucoup d'éléments en font plus un remake qu'un prequel. Vous suivez ? Quoi qu'il en soit, c'est surtout l'occasion de revenir sur l'oeuvre d'origine. D'origine ? Pas vraiment. En fait, c'est déjà la deuxième adaptation d'une nouvelle qui s'intitule Who goes there ? de John W. Campbell. La première adaptation date de 1951 sous le titre The thing from another …

Casino Royale (1953) - Ian Fleming

Avant propos : la quasi intégralité de cet article a été rédigée avant le week-end James Bond au Touquet. C'est l'organisation de ce week-end qui m'a motivé pour me plonger à nouveau dans les origines de 007 plus de 20 ans après les avoir lu. Il y a quelques similitudes avec les propos de Jacques Layani lors de sa conférence du 8 octobre dernier mais en aucune façon, je n'ai copié ou récupéré ce qu'il a pu dire sur Ian Fleming et James Bond. Je tenais à le préciser afin d'éviter tout malentendu avec celles et ceux qui ont assisté à la conférence ainsi qu'avec Jacques Layani lui même.
"L'odeur d'un casino, mélange de fumée et de sueur, devient nauséabonde à trois heures du matin. L'usure nerveuse causée par le jeu - complexe de rapacité, de peur et de tension - devient insupportable ; les sens se réveillent et se révoltent."
C'est par ces mots que commence en 1953 la toute première intrigue de James Bond 007 imaginée par Ian Fleming,…

Le Touquet - British Week : Week-end James Bond des 8 et 9 octobre 2011

Pour la deuxième fois, Le Touquet organise la British Week. Débutée le samedi 8 octobre, elle s'achève dimanche prochain. La station se met "à l'heure anglaise" comme le proclame la municipalité. Cette année a été organisé un Week-end James Bond avec le Club français de l'agent secret britannique et plusieurs invités.
Ceux qui me connaissent savent que je suis un mordu du personnage depuis pas mal d'années, depuis que j'ai 14 ans en réalité lorsque j'ai vu le tout premier James Bond, "Dr No". J'apprends ainsi qu'une conférence sur Ian Fleming animée par un certain Jacques Layani, auteur de On ne lit que deux fois aura lieu au Palais des Congrès le samedi matin. L'après-midi est prévue la diffusion de "Tuer n'est pas jouer" suivi d'un entretien avec John Glen et Maryam d'Abo qui  sont respectivement le metteur en scène (ainsi que de quatre autres James Bond) et la Bond Girl du film. Le dimanche matin sera pr…

Seven (1995) - David Fincher

Cet article contient des spoilers à propos de la fin de Se7en. 
J'ai eu l'occasion et donc l'envie de revoir Se7en, le chef d'oeuvre de David Fincher sorti en France au début de l'année 1996. Coïncidence, Brad Pitt qui y incarne le jeune flic David Mills est récemment revenu sur les conditions de sa participation au film. Dans Entertainment Weekly, il a déclaré: "J'ai dit au studio que je ne tournerai le film que si la tête était dans la boite. C'était contractuel. Il doit abattre le tueur à la fin. Il ne doit pas faire le bon choix, il réagit de manière passionnelle". A la place, et toujours selon ses propos, les producteurs lui auraient fait cette proposition: "Ce serait plus héroïque s'il ne tuait pas John Doe... Et la tête dans la boite, c'est troublant, peut-être que si c'était la tête du chien...".
Il est de ces films, quand on les regarde, quand le générique de fin commence, on sait qu'on a vu un classique du cin…