Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du avril, 2012

Neuf mois de blog, les statistiques

C'est avec une journée de retard que je poste le désormais classique bilan mensuel en terme de fréquentation. C'est à nouveau sur une baisse, légère, que se termine ce nouveau mois : 1499 pages vues.
Driver - San Francisco n'est plus dans le top 10 et y est entré A cause d'elles, sujet consacré au dernier album d'Alain Souchon.

Concernant le top10 des pays d'origine des visiteurs, le Maroc l'a quitté et c'est le Royaume-Uni qui a pris sa place.

A bientôt chers visiteurs.

James Bond - Le club James Bond France : Le Bond n°27

1988 : J'ai 14 ans. Antenne 2 diffuse Dr No, le tout premier film des aventures de 007. C'est un petit événement. A l'époque, on ne croulait pas sous les chaînes de télévision et seul Canal + programmait de façon régulière les films de James Bond. Rares étaient les diffusions de ces films sur les autres chaînes. The spy who loved me avait été diffusé en 1984 ou 1985. Je m'en souviens, je l'avais vu. J'avais vu aussi The living daylights, je l'avais loué en VHS. Mais c'est en voyant le tout premier James Bond que j'ai attrapé la bondmania. Voir le héros du film abattre froidement de plusieurs balles un homme désarmé, c'était... comment dire... choquant.

Pourtant, j'en avais vu déjà des films violents mais cette simple scène, par sa redoutable efficacité, m'avait scotché. James Bond, à l'origine, ce n'était donc pas cet espion qui remplissait ses missions à l'aide de gadgets et de bons mots ? C'était ce personnage froid et…

Le convoyeur (2004) - Nicolas Boukhrief

Sorti en 2004, Le convoyeur est un film assez peu connu, trop peu connu. J'ai même constaté qu'il était parfois confondu avec une autre production, Le transporteur, qui sort des studios de Luc Besson et qui n'est rien de plus qu'un film d'action sans âme destiné à remplir au maximum les salles obscures. Cette confusion est peut-être aussi due au fait que dans ces deux mises en scène, on retrouve l'acteur François Berléand en second rôle. La comparaison s'arrête là tant les deux univers sont très différents.
Le convoyeur, réalisé par Nicolas Boukhrief, est ce qu'on peut appeler une série B qui puise son inspiration dans ce qu'on appelle "le cinéma de genre" où l'on reconnait d'emblée certaines règles même si elles ne sont pas forcément écrites ainsi que certaines figures de style. Ici, il s'agit du polar noir mâtiné de considérations sociales. Alexandre Demarre (Albert Dupontel) est embauché par Vigilante, une société de transpo…

Ma liberté

Mince alors ! 
Quelle ne fût pas ma surprise d'entendre une reprise de Ma liberté en allumant mon autoradio par une chanteuse que je n'ai pas reconnue ; Et pour cause ! 
Je suis loin de m'intéresser à ce qu'elle fait tant ça n'a aucun intérêt à mes yeux. Il a fallu que le présentateur dise à la fin qu'il s'agissait de Chimène Badi.
Etonnement ! Cela peut faire doucement rigoler les groupies de cette chanteuse mais j'insiste, je l'ignorais.
Qu'est-ce qui peut bien pousser Chimène Badi, habituée à chanter des bluettes sans intérêt et complètement formatée, à reprendre Ma liberté ? De l'admiration pour Serge Reggiani ? Pour Georges Moustaki ? Les deux ?
Il a fallu que je sache.
Sur son site, on apprend qu'elle a voulu rendre hommage aux artistes qui lui ont donné envie de chanter dans un album sorti l'année dernière et qui s'appelle Gospel & Soul. Des standards du répertoire américain et français revisités à la sauce gospel. 
L…

Under the dome - Roman 1 (2009) - Stephen King

"A deux mille pieds d'altitude, Claudette Sanders prenait une leçon de pilotage. La petite ville de Cherster's Mill étincelait dans la lumière du matin, pimpante comme si elle venait juste d'être créée. Des voitures roulaient au pas dans Main Street, renvoyant les clins d'oeil du soleil. Le clocher de la première église congrégationaliste paraissait assez effilé pour transpercer le ciel sans nuages. Le soleil courait à la surface de la Prestrile, suivant la progression du Seneca V ; avion et cours d'eau coupaient la ville selon la même diagonale. (...) "La journée est absolument magnifique !" s'exclame Claudie. Chuck rit. Il leur restait quarante secondes à vivre".
L'avion percutera un dôme invisible qui entoure exactement les limites territoriales de la ville de Chester's Mill dans le Maine. D'autres accidents surviendront dans les minutes suivantes : un camion, une voiture mais aussi des oiseaux heurteront ce mur imperceptible qui…

Je n'ai pas pour habitude d'afficher mes opinions politiques

Je n'ai pas pour habitude d'afficher mes opinions politiques, Et seuls mes proches savent où je me situe à ce propos.
A l'approche des prochaines élections présidentielles,
Nombreux sont ceux qui se sentent obligés de dire pour qui ils roulent.

La maison de Gaspard n'a pas cet objectif même si parfois j'ai bien envie de causer politique,
Une envie que j'ai, à chaque fois, repoussée.
Ce serait indélicat de ma part d'imposer à mes visiteurs ce genre de point de vue, non ?

Mais aussi, dire pour qui on s'apprête à voter
Est prendre le risque de perdre une partie de son lectorat.
Les visiteurs de droite ne viennent plus si l'auteur s'avoue de gauche,
Et inversement.
Ne vous trompez pas pour autant,
C'est déterminé, de façon très réfléchie et pour la première fois,
Hors de tout sentiment de voter par défaut que je glisserai le bulletin que j'ai choisi dans l'urne.
Oui, à mon avis, quelque chose se passe depuis plusieurs mois dans l'él…