Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du octobre, 2012

Skyfall (2012) - Sam Mendes

Me rendre au cinéma pour découvrir le nouveau James Bond est une démarche qui se démarque de toutes les autres fois où je vais en salle. Dans un an, cela fera 25 ans que je me passionne pour ce personnage. Pour ses 50 ans de cinéma, l'espoir de vivre quelque chose d'excitant est plus intense que jamais. Sur la route, au volant de la voiture, je fais un dernier point.
A l'exception de Away we go, j'ai vu tous les films de Sam Mendes qui met ici en scène son premier Bond. J'ai aimé chacun de ses films et savoir que ce n'est pas juste un "faiseur" derrière la caméra est certainement ce qui m'emballe le plus. Il y a Daniel Craig aussi bien sûr. Instantanément James Bond dans Casino Royale, il sauve à lui seul Quantum of solace de la totale insipidité grâce à son jeu intense. Lorsque j'ai su que c'était Javier Bardem qui incarnait l'ennemi du film, j'ai exprimé un "wahou" béat tant j'avais encore en tête son interprétatio…

Quinze mois de blog - Les statistiques

Ce mois-ci, il y a eu 2194 pages vues. C'est la 2ème fois que le nombre de pages vues est au-dessus de 2000. La première fois, c'était tout simplement le mois dernier avec 2230 pages vues. Ainsi, le nombre total est de 21324.

L'article sur les bronzés connait un succès qui m'étonne puisque posté en août dernier, il est aujourd'hui à la 5ème place des articles les plus lus depuis l'ouverture du blog. Soldier blue est sorti du classement.

Concernant les pays d'origine des visites, l'Irlande est sorti du classement et c'est le Royaume-Uni qui a pris sa place.

Titanic (1997) - James Cameron

Titanic, sorti en 1997, reste aujourd'hui le plus gros succès au box office enregistré en France et le deuxième au niveau mondial. Beaucoup de gens qui ne vont jamais au cinéma sont allés le voir en salle. Moi-même, je n'y ai pas résisté, surtout parce que le metteur en scène, James Cameron, est un cinéaste dont j'aime beaucoup le travail. Concernant Titanic, j'ai encore des souvenirs très précis de la séance, avec qui j'étais, dans quel cinéma et de cette salle remplie et excitée à l'idée de voir le film du moment qu'il ne fallait pas rater. Un moment de cinéma qu'on n'oublie pas.
Je n'avais pas revu Titanic depuis sa sortie. En vérité, tout le battage qui s'en était suivi m'avait finalement agacé jusqu'à en être écœuré. C'est le revers de la médaille de ces énormes succès qui finissent par énerver tant tout le monde en parle, des médias qui en profitent pour vendre du papier jusqu'aux proches qui y vont de leurs commentaire…

Taken 2 (2012) - Olivier Megaton

Luc Besson est un drôle de type. En tant que metteur en scène, il est capable de livrer de bons films (Le grand bleu, Nikita) comme de nettement moins bons (Jeanne d'Arcc). En tant que producteur via sa société Europa Corp, et il produit énormément de films, c'est la même chose, on est même dans une situation où le meilleur côtoie le pire. Le pire est très connu, il s'agit de la pitoyable série des Taxi mais il y a aussi celles du Transporteur. Que dire aussi de Banlieue 13 et sa suite, si ce n'est que c'est la même bêtise qui s'y exprime. On lui doit aussi un lamentable remake de Fanfan la tulipe ou une suite au polar Les rivières pourpres, Les rivières pourpres 2 : Les anges de l'apocalypse, qui a instantanément annihilé toute chance de développement d'une franchise policière intéressante... Ah, ce combat entre Benoît Magimel et un moine yamakasi au rayon fruits et légumes du supermarché local ! L'un de mes nanars préférés.
Pourtant, à côté, Luc B…

For your eyes only (1960) - Ian Fleming

Les Bond se suivent et ne se ressemblent pas, j'en avais déjà fait la remarque dans mon article sur Moonraker. Après sept romans, c'est un recueil de cinq nouvelles mettant en scène James Bond que livre Ian Fleming en 1960, des nouvelles aussi différentes les unes des autres que le sont ses romans. A nouveau, le créateur de James Bond fait preuve d'un talent et d'une imagination qui le distinguent de ce genre de littérature de l'époque, les OSS 117 et autres FX 18 ; Et à défaut de livrer des trames des plus élaborées, le format histoires courtes lui permet d'en dire un peu plus sur la personnalité de son personnage.

L'intrigue de la première nouvelle, From a view to a kill, n'étonne pas. On reste dans le domaine de l'espionnage mais la forme de l'histoire est plaisante et entretient le suspense.

"Les yeux protégés par de grosses lunettes de motocycliste étaient froids et durs comme des silex. Dans le hurlement de la BSA M 20, qui fonçait à…

James Bond Day

Aujourd'hui, 5 octobre 2012, c'est le James Bond Day. Les fans de la saga célébrent les 50 ans de l'espion britannique. En effet, Dr No est sorti il y a exactement un demi siècle jour pour jour.
50 ans ? Vraiment ? Les 50 ans de la série de films, oui, mais je tiens à préciser ici que James Bond est en réalité né le 13 avril 1953, date de la parution de Casino Royale, le premier roman de Ian Fleming. Parfois, on a un peu tendance à l'occulter. Sans les romans et nouvelles de l'écrivain, James Bond n'existerait pas, tout simplement.
On oublie également qu'avant Dr No, il y avait eu une première adaptation de Casino Royale pour la télévision en 1954 avec Barry Nelson dans le rôle principal.
Depuis l'année dernière, je relis les romans et nouvelles de Ian Fleming (bientôt je mettrai en ligne un article sur For your eyes only) et plus j'avance dans ses écrits, plus je me rends compte que le personnage littéraire est très différent de celui qui vit à tr…