Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du novembre, 2012

24 - Saison 1

La première saison de 24 a été diffusée en France de septembre à novembre 2002 (aux Etats-Unis, de fin 2001 à début 2002). Elle avait été annoncée comme révolutionnant le monde des séries, novatrice dans son concept et haletante dans son suspense. Les séries m'ayant trop souvent déçu, j'étais sceptique face aux annonces la concernant mais intéressé par le concept du temps réel (l'ensemble des 24 épisodes constituant une journée complète), j'ai regardé les deux premiers épisodes diffusés sur Canal +... pour ne plus lâcher jusqu'à la fin. A mes yeux, la réussite de 24, tant artistique que commerciale, est à l'origine de l'engouement dans le monde pour les séries américaines au début des années 2000 mais surtout du degré de qualité scénaristique de beaucoup d'entre elles. 24 avait mis la barre tellement haute qu'on ne pouvait plus se contenter de faire des K2000 et autres Magnum ; Même The X-Files, série phare des années 90, avait été ringardisée.
Bie…

Seize mois de blog - Les statistiques

Un mois de plus dans l'existence de La maison de Gaspard et le record de septembre 2012 est battu. En effet, le nombre de pages vues ce dernier mois atteint cette fois le nombre de 2375.

L'article sur le film The avengers a quitté le top 10 et c'est celui au sujet du roman Goldfinger qui est entré.


Quant aux pays d'origine des visiteurs, le Royaume-Uni ne fait plus partie des 10 premiers pays, c'est la Tunisie qui a pris sa place.


Emilie Simon

Je ne me souviens plus de la raison qui m'a poussé à acheter le hors-série du magazine Studio de l'année 2004. Il y avait avec le numéro un DVD contenant les bandes-annonces de films qui allaient sortir en 2005. Evidemment, je les ai regardées et l'une d'elles m'a immédiatement subjugué, celle de La marche de l'empereur, le film documentaire de Luc Jacquet. Je me souviens avoir eu un véritable coup de foudre pour les images qui promettaient un film magnifique. Ce fut le cas, lorsque le film est sorti, je n'ai pas tardé à aller le voir, il est magnifique.

Mais tout autant que les images, j'avais aussi remarqué la musique de la bande-annonce. Etait-elle celle du film ? En effet, il est régulier que la musique servant d'accompagnement à la bande-annonce d'un film soit celle d'un autre long métrage. Après quelques recherches, il semblait bien qu'il s'agissait de celle du film  ce que me confirma la séance cinéma.
C'est de cette faço…

Maniac (1980) - William Lustig

Quand le magnétoscope est arrivé au milieu des années 80 à la maison, je n'avais que 11 ans et à la question "Quel film veux-tu qu'on te loue ?" posée par mes parents, j'ai répondu "un film d'horreur". Le vidéo club représentait pour moi la possibilité de voir des films qui ne passaient pas à la télévision ou qu'on m'empêchait de voir au cinéma.
J'avais vraiment envie de voir des films d'horreur et d'épouvante, mes parents étaient moins disposés à m'en permettre l'accès. Je me souviens, ils m'avaient empêché de regarder les classiques Frankenstein et Dracula tout comme le Nosferatu, fantôme de la nuit de Werner Herzog diffusés à la télévision. Même Gremlins sorti à la fin de l'année 1984 m'avait été interdit au cinéma sous prétexte que ces monstres risquaient de me traumatiser. Ne me restait alors qu'à admirer les photos et lire les résumés de ces films dans les magazines tout en ravalant ma frustration. 

James Bond - Le club James Bond France - Le Bond n°29 Spécial Skyfall

Je savais bien que Le Bond n°29 n'allait pas tarder à atterrir dans ma boite aux lettres. Le club l'avait annoncé et la sortie de Skyfall approchait. c'est donc un numéro consacré au dernier film de l'espion ainsi qu'à ses 50 ans d'aventures cinématographiques.
Le magazine donne furieusement envie d'aller voir Skyfall. L'article de Philippe Lombard annonce "un James Bond exceptionnel". C'est exactement cela. A la fin du film, j'ai pensé qu'on avait là un James Bond d'exception, terme qui conclut d'ailleurs mon article qui lui est consacré.
Il y a de belles photos dont une de Naomie Harris, éblouissante ainsi qu'une double page établissant quelques parallèles entre des images de Skyfall et les films précédents. Effectivement, comment ne pas penser à Sean Connery appuyé sur l'Aston Martin DB-V au bord d'une route longeant les montagnes suisses en voyant Daniel Craig avec en arrière plan la fameuse voiture et les …