Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du juin, 2013

The mummy (1932) - Karl Freund

Après Dracula et Frankenstein, voici The mummy, 3ème film des classic monsters de Universal. Les long-métrages mettant en scène une momie revenue d'entre les morts ne manquent pas mais c'est la présente oeuvre qui a popularisé le personnage et qui est à l'origine d'autres réalisations au thème similaire. En ce qui me concerne, le seul film où une momie reprend vie après la profanation de sa tombe que j'ai vu est Dawn of the mummy (L'aube des zombies en français), une petite production horrifique réalisée par un certain Frank Agrama en 1981.

The mummy est l'histoire d'archéologues qui, en 1921, découvrent un sarcophage qui renferme le corps momifié de Imhotep, prêtre de l'Egypte antique. La lecture du parchemin de Thot qui était dans le tombeau par l'un des archéologues ressuscite Imhotep qui part en emportant le parchemin. 11 ans plus tard, les membres d'une autre expédition archéologique reçoit la visite d'un certain Ardath Bey qui leur…

Vingt-trois mois de blog : Les statistiques

Le nombre de pages vues stagne. Pour ce mois-ci, il y en a eu 2301, ce qui fait un total de 39378 pages vues.
Les 10 articles les plus vus depuis le début :

Les 10 premiers pays visiteurs depuis le début :

You only live twice (1964) - Ian Fleming

"La geisha "Feuille Tremblante", agenouillée à côté de James Bond, se pencha en avant et l'embrassa chastement sur la joue droite.
- Ça, c'est tricher, dit James Bond avec sévérité. Vous aviez accepté, si je gagnais, de me donner un vrai baiser : sur la bouche. C'est un minimum, ajouta t-il.
"Madame" Perle Grise avait les dents laquées de noir, signe de grande distinction ;  son maquillage était si épais qu'on aurait pu la croire sortie d'une pièce de théâtre No. Elle traduisit. Il y eut des rires étouffés, des cris d'encouragement. Feuille Tremblante cacha son visage dans ses jolies mains comme si on lui avait demandé de se livrer à la pire des obscénités. Elle écarta ses doigts, examina la bouche de Bond de ses yeux bruns et vifs, comme si elle visait, et s'élança. Cette fois le baiser était bien sur les lèvres, et elle s'y attarda. Invite ? Promesse ?"

A la fin de On her Majesty's secret service, James Bond se mariait…

Thunderball (1965) - Terence Young

Longtemps, j'ai considéré Thunderball comme le meilleur James Bond... Et Skyfall est sorti. Cela dit, la réussite artistique du dernier James Bond en date n'enlève rien aux qualités du film dont il est question ici. Pour la 1ère fois un James Bond bénéficie d'un format 2,35:1, les précédents étant en 1,66:1. Le cinémascope permet d'offrir toute l'ampleur nécessaire à l'extravagant scénario, aux paysages des Bahamas et aux scènes d'action. Malgré la volonté de livrer un spectacle encore plus fabuleux que précédemment, l'ambiance générale n'est pas à la décontraction et pour cause : Il s'agit ici de retrouver deux bombes nucléaires volées par l'organisation criminelle internationale S.P.E.C.T.R.E. Le style nerveux et tendu de Terence Young, qui avait laissé sa place de réalisateur pour Goldfinger à Guy Hamilton, est à la hauteur de l'enjeu de l'intrigue. Thunderball est un enchaînement de combats enragés, poursuites, meurtres, torture…

Les bronzés 3 : Amis pour la vie (2006) - Patrice Leconte

Quand j'ai posté un court article à propos de la comédie Les bronzés le 20 août 2012, j'étais loin de m'imaginer qu'il allait connaître le succès qu'il connait encore aujourd'hui. Au dernier rapport mensuel de statistiques fait le 25 mai dernier, il était 3ème des 10 articles les plus lus de mon blog. Depuis un moment, il est lu 15 à 20 fois par jour. Pourtant, ce n'est pas ce que j'ai écrit de plus intéressant et il y a évidemment des films nettement plus intéressants même dans le seul registre de la comédie. Seulement voilà, c'était l'été et Les bronzés est devenu un classique de la comédie estivale que j'avais revu pour l'occasion, toujours avec le même amusement. J'aime bien voir et revoir des films à la période de l'année dans laquelle ils s'inscrivent.

Je dois bien l'avouer, c'est dans l'idée de réitérer le même succès de lecture que j'ai posté un autre article sur la suite Les bronzés font du ski en pé…